Depuis 50 ans, nous cultivons des salades sur nos exploitations de Caluire et de Mionnay. Lorsque c’est la saison, nous récoltons également plusieurs variétés de courges dont la courge muscade, la butternut et le potimarron. Dans nos magasins Voie Verte, vous pouvez également retrouver d’autres variétés de courges issues de nos producteurs partenaires comme la courge spaghetti, la Jack’o’Lantern ou encore les coloquintes.

courges-voie-verte

La courge muscade

Très volumineuse, la courge muscade peut peser jusqu’à 10kg ! Cette courge est pauvre en calories et riche en eau. Ses propriétés antioxydantes en font votre légume partenaire pour l’hiver. Sa chair peut être orange à rouge cuivré. Très dense et épaisse, elle est aussi sucrée et musquée.

muscade-voie-verte

Notre recette préférée : le gâteau de courge

Faire cuire une tranche de courge muscade. La laisser refroidir puis l’écraser avec une fourchette. Ne pas hésiter à enlever le surplus d’eau. Mélanger 5 oeufs, 200g de sucre, une cuillère à soupe de crème fraîche, un sachet de sucre vanillé et 300g de farine. Ajouter la courge écrasée à la pâte. Enfourner pendant 45 min à 180°.

 

La courge butternut

La butternut est la courge du moment ! Aussi appelée doubeurre, la butternut doit son nom à sa texture fondante et à l’impression de beurre qu’elle laisse en bouche.

Sa peau est pâle, mais sa chair offre une couleur orange qui trahit sa haute teneur en carotène. Ses saveurs sont douces et gourmandes : entre carotte, châtaigne, pomme de terre, patate douce, noix… Très apprécié des enfants, son goût est plus fin que les autres courges.

La courge butternut se cuisine de mille et une façons : en gratin, en soupe, en purée, en gâteau ou même cuite entière au four.

butternut-voie-verte

Notre recette préférée : la soupe de courge butternut

Éplucher et couper une courge butternut en cubes. Faire revenir le légume avec de l’oignon émincé dans de l’eau à hauteur. Selon ses goûts, y ajouter un cube de bouillon de volaille et deux carottes. Pour une recette encore plus gourmande, compléter avec des marrons, de l’huile d’olive et de la crème fraîche.

 

Le potimarron

Le potimarron nous fait profiter d’un goût significatif de châtaigne. Sa chair jaune et orangée est ferme et consistante. Sa peau et ses pépins sont comestibles. Le potimarron se cuisine de multiples façons : en soupe, en purée, gratin, gâteau ou en légume à l’étouffée. Riche en vitamines A, il a des propriétés antioxydantes. Le potimarron se conserve très bien dans un endroit sec, frais et à l’abri de la lumière.

potimarron-voie-verte

Notre recette préférée : le gratin de potimarron

Éplucher le potimarron et enlever les pépins. Couper le légume en cubes et le faire cuire à la vapeur. Dans une casserole à feu doux, écraser le potimarron à l’aide d’une fourchette jusqu’à obtenir une purée. Ajouter de la crème fraîche, du parmesan, de la muscade râpée,et assaisonner selon ses goûts. Verser le mélange dans un plat, recouvrir de fromage râpé et faire gratiner au four.

 

 

La courge spaghetti

La courge spaghetti est peu connue. De couleur jaune et de forme allongée, sa chair peu épaisse jaune clair est fibreuse. A la cuisson, on obtient des filaments qui ressemblent aux célèbres pâtes italiennes. Son goût musqué offre un succulent rendu en gratin.

spaghetti-voieverte

Notre recette préférée : la courge spaghetti à la carbonara

Faire cuire la courge spaghetti entière dans une casserole pendant 1 heure. La couper en deux dans le sens de la longueur et enlever les graines. Tirer la chair à l’aide d’une fourchette et égoutter. Dans une poêle, faire revenir des lardons, des oignons, de la crème fraîche. Ajouter les filaments de courge, assaisonner et saupoudrer de parmesan.

 

La Jack’o’Lantern

Aussi appelée la citrouille d’Halloween, la courge Jack’o’Lantern n’est pas comestible. Elle est principalement utilisée comme décoration pour la fête d’Halloween. La tradition veut que l’on évide la citrouille et que l’on sculpte un visage dans le légume pour l’illuminer ensuite avec une bougie.

Son nom vient de la légende irlandaise de Jack Stingy, un homme qui se trouva piégé entre le paradis et l’enfer et qui erre donc depuis des millénaires avec sa lampe fabriquée à partir d’un navet. Il apparaît notamment à Halloween, le jour de Samain, à l’ouverture de la brèche entre le monde des vivants et celui des morts. Peu à peu, les navets sont devenus des courges, surnommées Jack’o’Lantern.

citrouille-voie-verte

Pourquoi se déguise-t-on à Halloween ?

Halloween célèbre l’esprit des défunts pour éviter qu’ils viennent hanter les vivants lors de l’ouverture de la  brèche entre les deux mondes : celui des vivants et celui des morts. Les déguisements servent à tromper les esprits et se protéger d’eux.

 

Les coloquintes

Les coloquintes sont de petites courges colorées (jaune, beige, orange, vert…) et à la forme parfois très étrange. Bien qu’elle puisse être très jolie, la coloquinte ne régalera jamais vos papilles ! En effet, ce sont des plantes qui ne sont pas comestibles et qui servent principalement à décorer.